Alliant mécanisme financier, donation et conservation d’une espèce menacée, cette obligation originale pourrait bien ouvrir la voie à l’émergence d’un nouveau type de placement.

C’est une initiative d’un nouveau genre qui a vu le jour de l’autre côté de la Manche. La firme londonienne Conservation Capital vient d’annoncer le lancement en 2020 d’un instrument financier original, baptisé le rhino impact bond ou RIB.

 Une rémunération en fonction des objectifs de conservation

Ce placement, qui prend la forme d’une obligation, consistera donc en un prêt qui sera remboursé au bout de cinq ans aux investisseurs, en plus d’un taux d’intérêt, si et seulement si les objectifs de conservation sont atteints. Le placement est lié à la population de rhinocéros vivant dans cinq zones du Kenya et d’Afrique du Sud.

Si la population augmente au cours des cinq ans de durée de vie de l’obligation, les investisseurs sont rémunérés. Dans le cas contraire, ils perdent tout ou partie de leur investissement. Les modalités précises n’ont pas encore été communiquées par Conservation Capital, mais certains investisseurs pourraient choisir d’assumer plus de risques, pour un espoir de gain plus important également.  

 Des donateurs qui prennent le relai au bout de cinq ans

Dans le cas où les objectifs ont été atteints, les donateurs prennent le relai des investisseurs pour permettre le remboursement du placement. Ils bénéficient ainsi de la certitude que l’argent a servi à la conservation de la biodiversité et que les objectifs recherchés par les donateurs ont été atteints.

Le directeur de la Zoological Society of London (ZSL), un organisme de charité qui gère le zoo de Londres et dirige l’initiative du rhino bond, a expliqué à plusieurs médias financiers que ce modèle permettait de multiplier les leviers de financement de la conservation des espèces en danger, mais aussi de partager les risques financiers liés à la protection de la biodiversité. “Cela permet à des organismes de bienfaisance voués à la conservation, comme la ZSL, d’élargir son champ de protection de la vie sauvage et de donner un retour sur investissement à ses donateurs traditionnels”, a-t-il expliqué à CNBC. Deux banques sont également associées au projet : Crédit Suisse et UBS. 

Concrètement, quels sont les objectifs du placement ? 

Le rhino impact bond devrait être lancé en 2020. Il offrira une maturité de 5 ans, et sera doté au total de 50 millions de dollars

La rémunération de l’obligation sera liée à des objectifs de croissance de la population de rhinocéros présente dans cinq zones du Kenya et d’Afrique du Sud. La population de départ est de 700 individus, qui représentent environ 12% de la population mondiale de rhinocéros noirs. Selon Les Echos, l’objectif est de faire augmenter cette population d’au moins 10%

L’atteinte des objectifs sera évaluée par un organisme indépendant. Le rapport de cet organisme permettra de déterminer le taux de rémunération des investisseurs. 

D’autres espèces protégées si le rhino bond est un succès

Si jamais ce projet est un succès, Conservation Capital a déjà annoncé sa volonté d’utiliser cet instrument pour financer la conservation d’autres espèces menacées, ainsi qu’à la préservation d’espaces naturels en danger. 



Sur le même thème :


Label ISR

Label ISR : opter pour un fonds responsable

Placer son épargne en Bourse tout en choisissant l'investissement socialement responsable, c'est possible grâce au label ISR.  Créé en septembre ...
Lire la suite
Investir en Bourse : s'entraîner grâce à des applis

Bourse : 3 applis pour s’entraîner à investir

Découvrez ces applications qui vous permettent de vous entraîner avant de sauter le pas et de vous lancer sur les ...
Lire la suite
Gérer ses finances face au coronavirus

Coronavirus : comment gérer ses placements ?

L’épidémie de Covid-19 et la mise à l’arrêt d’une grande partie de l’économie a déjà fait plonger la Bourse. Plus ...
Lire la suite
Comment éviter le greenwashing

Greenwashing : identifier les fonds vraiment durables

Dans un monde où sont proposées de plus en plus d'offres durables, il peut être compliqué d'échapper au greenwashing. Heureusement, ...
Lire la suite

PEA ou compte-titres : deux choix pour investir responsable en Bourse

Le choix d'un plan d'épargne en actions ou d'un compte-titres se fera en fonction de la stratégie d'investissement de chacun ...
Lire la suite
Bourse : comment gérer son PEA - Investir éthique

Comment gérer son PEA

Le plan d’épargne en actions (PEA) est un outil très intéressant pour investir en Bourse tout en bénéficiant d’un avantage ...
Lire la suite
L'eau, un investissement éthique

Investir responsable : la thématique de l’eau

Thématique d'investissement socialement responsable, l'eau est une denrée stratégique aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Des fonds ...
Lire la suite
Investir dans la biodiversité

Investir pour préserver la biodiversité

Protéger la biodiversité est un enjeu dont l'importance est aujourd'hui connu et comprise de tous. En tant qu'épargnant et investisseur, ...
Lire la suite
Choisir un fonds responsable

Bourse : choisir un fonds d’investissement responsable

Il existe en France plusieurs centaines de fonds d'investissement qui ont obtenu un label responsable ou se présentent sous un ...
Lire la suite
Le rhino impact bond

Le rhino impact bond, un placement pour sauver les rhinocéros

 Alliant mécanisme financier, donation et conservation d'une espèce menacée, cette obligation originale pourrait bien ouvrir la voie à l'émergence d'un ...
Lire la suite