Thématique d’investissement socialement responsable, l’eau est une denrée stratégique aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Des fonds d’investissement se sont spécialisés sur la thématique, qu’il est aussi possible de couvrir en investissant dans des actions individuelles en Bourse

L’eau est une denrée indispensable à notre quotidien mais aussi au fonctionnement de nos économies et en particulier de l’industrie.

« Une eau propre et accessible pour tous » est l’objectif de développement durable numéro 6 et figure donc parmi les dix-sept ODD fixés par l’ONU.

C’est aussi une denrée stratégique pour le futur et pour une approche durable.

En effet, le développement de la population mondiale entraîne une augmentation de la demande d’eau, ainsi qu’une hausse de la génération d’eau usée et de déchets. Cette tendance est encore renforcée par l’urbanisation. 

Cinq thématiques d’investissement

J’ai rencontré il y a quelques semaines Cédric Lecamp, gérant du fonds Pictet Water qui est l’un des plus anciens fonds sur cette thématique, créé en 2000. Il identifie cinq principaux thèmes d’investissement autour de l’eau : 

  1. La hausse de la demande d’eau potable due au développement démographique
  2. La santé. Les maladies liées à l’eau et à l’hygiène représentent environ 10% du « fardeau mondial » des maladies.
  3. La durabilité. Aujourd’hui, deux tiers des eaux de surface situées en Europe, en Amérique du nord et en Asie sont contaminées par des micro-polluants, et les zones mortes sont de plus en plus nombreuses à cause notamment de l’utilisation de pesticides et du non-traitement des eaux usées. 
  4. La croissance économique. La production industrielle nécessite de grandes quantités d’eau propre. 
  5. La commercialisation. Tous les facteurs évoqués plus haut mettent une pression incroyable sur le secteur public, qui est traditionnellement en charge de la gestion de l’eau. Pour ces raisons, ce dernier a de plus en plus besoin d’attirer des capitaux privés. 

Vous avez donc désormais une idée des défis à venir autour de l’eau, mais aussi des stratégies d’investissement que cela peut couvrir. Une donnée intéressante concernant les fonds water est le fait que souvent, les investissements sont mondiaux et peuvent être dans des petites comme des très grandes entreprises.

Le fonds Pictet Water par exemple a investi dans Danaher, un conglomérat américain qui regroupe plusieurs géants industriels du traitement de l’eau. Mais il est aussi actionnaire de Coway, un leader sur le marché coréen des machines individuelles de purification de l’eau, beaucoup plus petit. 

Fonds actifs et fonds passifs

Il existe de plus en plus de fonds sur cette thématique, y compris des ETF. Voici un tableau issu du comparateur réalisé par Investir éthique qui vous permet de voir quels sont les ETF qui existent sur cette thématique : 

 

Enfin, il est aussi possible d’investir dans des entreprises directement. Pour cela, jeter un œil à la composition de ces fonds peut être un bon point de départ, le marché de l’eau étant clairement mondial et regroupant finalement peu d’acteurs au vu de l’investissement colossal nécessaire pour pénétrer ce marché.

Les risques associés à cette thématique

Concernant les risques associés : le premier est le manque de diversification d’un tel investissement, qui peut être contrebalancé par l’importance grandissante du secteur. Il est toutefois plus raisonnable de n’investir qu’une petite partie de votre épargne dans ce type de produits.

L’investissement dans un fonds (ou dans une action) étant un investissement en Bourse, il est donc soumis aux fluctuations du marché. Attention également aux frais d’entrée et de gestion appliqués sur les fonds, qui peuvent être totalement justifiés mais doivent bien être pris en compte dans vos calculs avant d’investir. Pour en savoir plus sur les frais et le fonctionnement général d’un fonds d’investissement : 

Bourse : choisir un fonds d’investissement responsable